Carnosine en tant qu’antioxydant puissant

Les radicaux libres sont des atomes ou des groupes d’atomes avec un nombre dépareillé d’électrons (impair) et qui peuvent être formés lorsque l’oxygène interagit avec certaines molécules. Une fois formés, ces radicaux hautement réactifs peuvent déclencher une réaction en chaîne. Leur principal danger vient des dommages qu’ils peuvent causer lorsqu’ils réagissent avec des composants cellulaires importants tels que l’ADN ou la membrane cellulaire. Les cellules peuvent avoir des dysfonctionnements ou mourir si cela se produit. Pour prévenir les dommages des radicaux libres, le corps humain utilise un système de défense antioxydant. Un antioxydant est une molécule suffisamment stable pour donner un électron afin de neutraliser le radical libre, réduisant ainsi sa capacité à endommager.

Karnozin Extra est un antioxydant qui stabilise et protège la membrane cellulaire. En tant qu’antioxydant hydrosoluble, il empêche la peroxydation des lipides au sein de la membrane cellulaire (à double couches). De nombreux antioxydants (tels que les vitamines C et E) n’ont pas d’effets significatifs lorsque la première ligne de défense est détruite.

Les radicaux libres provoquent ce qu’on appelle “ le stress oxydatif” de l’organisme. La carnosine réagit en principe avec les formes réactives de l’oxygène (espèces réactives de l’oxygène- DOR – Oxygène libre) et prévient le stress oxydatif. La carnosine agit non seulement de manière protectrice, mais elle est également active lorsque des composants nocifs sont déjà formés par le fonctionnement des radicaux libres tels que les peroxydes lipidiques et leurs produits secondaires. De cette façon, les tissus sont protégés de la « deuxième vague » d’effets nocifs de ces substances. Par exemple, la carnosine bloque le produit final très réactif de la peroxydation des lipides – le malondialdéhyde (MDA). Le MDA, s’il n’est pas évité, peut endommager les lipides, les enzymes et l’ADN et jouer un rôle important dans le développement de l’athérosclérose, des modifications inflammatoires et dégénératives des articulations, des cataractes et de tous les processus de vieillissement. La carnosine inactive le MDA et protège ainsi les acides aminés dans la molécule protéique, où il est également détruit. La carnosine est une substance qui protège et prolonge le cycle de vie fonctionnel des principales unités de construction de l’organisme – protéines, ADN, lipides et peut, à juste titre, s’appeler la substance de la longévité.

Le stress oxydatif et les traumatismes causés par une faible concentration de carnosine entraînent une issue fatale chez les personnes âgées. Une bonne protection antioxydante est essentielle pour maintenir la santé, en particulier chez les personnes âgées.