Carnosine et diabète

Le diabète méllitus est une maladie dans laquelle le niveau de glucose dans le sang est trop élevé. Le glucose provient des aliments que nous mangeons. L’insuline est une hormone qui aide le glucose à pénétrer dans les cellules pour leur donner de l’énergie. En cas de diabète de type 1, le corps ne fabrique pas d’insuline. Avec le diabète de type 2, le type le plus commun, le corps humain ne fabrique pas suffisamment d’insuline ou ne l’utilise pas entièrement. Sans une quantité suffisante d’insuline, le glucose reste dans le sang. Le diabète méllitus n’est pas un trouble unique, mais représente toute une série de conditions métaboliques associées à l’hyperglycémie et provoquées par des anomalies de la sécrétion d’insuline et / ou de l’action de l’insuline. L’exposition à l’hyperglycémie chronique peut entraîner des complications micro-vasculaires au niveau de la rétine, des reins ou du système nerveux périphérique.

Des études montrent que les personnes diabétiques ou pré diabétiques ont de faibles concentrations de carnosine (63% en dessous de la normale) dans leurs cellules musculaires et cérébrales. Les personnes obèses qui ont reçu KarnozinExtra ont eu une diminution du taux de sucre dans le sang.

Le stress oxydatif a été identifié comme un mécanisme commun pour les endommagements et le dysfonctionnement cellulaires dans diverses maladies. La compréhension actuelle des changements métaboliques associés au développement de la résistance à l’insuline a mis l’accent sur le rôle du stress oxydatif et de son interaction avec les processus inflammatoires au niveau des tissus et des organismes. Le stress oxydatif lié à l’obésité est un facteur important contribuant au développement de la résistance à l’insuline u niveau des adipocytes (cellules graisseuses) ainsi qu’au niveau des myocytes (cellules musculaires). De plus, le stress oxydatif a été lié au dysfonctionnement mitochondrial, et on pense que cela joue un rôle dans les anomalies métaboliques associées au stress oxydatif. Parmi les divers effets du stress oxydatif, la carbonylation des protéines a été identifiée comme un mécanisme potentiel sous-jacent à la dysfonction mitochondriale.

Karnozin Extra est un complément alimentaire qui protégé les cellules du stress oxydatif par différents mécanismes, y compris grâce à son effet antioxydant et anti-carboxylant au niveau des mitochondries.

Il ne fait aucun doute que tous les diabétiques sont familiers avec l’HbA1c. C’est l’hémoglobine glycosylée, qui fournit des informations sur le niveau de glucose dans le sang au cours des derniers mois. Les dernières études montrent que l’effet le plus important de la carnosine est probablement l’effet anti-glycation.

Le diabète intensifie le processus de glycation, ce qui est l’une des raisons (mais pas la seule) que les artères des diabétiques sont susceptibles d’avoir des parois épaissies, puis de développer de l’athérosclérose. L’apparition de l’athérosclérose chez les patients diabétiques est trois fois plus élevée que chez ceux qui ne souffrent pas de cette maladie, ainsi que l’incidence de l’infarctus du myocarde et des troubles cérébrovasculaires.

Karnozin Extra contrôle le niveau de sucre dans le sang au moyen des récepteurs H3 du système nerveux autonome (végétatif). Des tests sur des animaux ont montré que les souris gravides avec une carence en carnosine ont beaucoup plus de chances de donner naissance à une progéniture diabétique. Ceci est expliqué par le fait que la carnosine améliore la tolérance au glucose chez le fœtus. Ainsi, KarnozinExtra peut être un complément important pour les mères atteintes de diabète, car il réduit le risque que leurs enfants souffrent de cette maladie.

Une supplémentation en carnosine protège les patients diabétiques de néphropathie diabétique. Des études menées sur des rats, par une équipe de scientifiques japonais ont montré la possibilité d’utiliser la L-carnosine pour abaisser les niveaux de glucose dans le sang en régulant les activités des nerfs autonomes. KarnozinExtra a un effet anti-glycation et inhibe les complications secondaires associées au diabète.

En plus de stabiliser la glycémie chez les diabétiques, la carnosine protège également contre les nombreuses complications du diabète, comme la défaillance d’un organe, la perte d’audition, l’ostéoporose, les problèmes oculaires, les dommages cardiaques et plus encore. Les personnes atteintes de diabète ont souvent une neuropathie périphérique – un état dans lequel les nerfs des extrémités du corps (mains, pieds et bras) sont endommagés.  La carnosine peut prévenir la douleur associée à cet état.

Karnozin Extra est adapté à tous les types de diabète, car il réduit le risque de développer des complications causées par le diabète, telles que les maladies cardiaques et cérébrovasculaires, l’athérosclérose, les complications rénales et oculaires.

Qu’est-ce que la glycation?

Un processus appelé glycation (glycosylation) se déroule à chaque seconde dans notre corps. Cette réaction peut être décrite comme la liaison de molécules protéiques à des molécules de sucre (glucose), suivie de la création de structures endommagées non fonctionnelles. Ce processus de glycation modifie la structure des protéines et réduit leur activité biologique. Les protéines de glycation accumulées dans les tissus affectés sont des indicateurs clairs du trouble. De nombreuses maladies associées au vieillissement, telles que le diabète, l’athérosclérose, la cataracte et certaines maladies neurologiques, peuvent au moins être attribuées à la glycation.

Karnozin Extra, qui empêche la glycation, joue un rôle important dans l’élimination des protéines de glycation. Le processus de carnosinylation – le processus de fixation de la carnosine aux molécules dénaturées, permet l’élimination des protéines de glycation à partir des cellules.

La glycation, connue en biochimie comme la réaction de Maillard entre la protéine et le glucose, est considérée comme un facteur important dans le vieillissement, dans les complications causées par le diabète et probablement dans les tumeurs malignes. Le glucose est la « nourriture » pour la glycation, la liaison malveillante de la protéine / glucose s’accompagne de la formation de radicaux libres, ce qui conduit à des  » AGE « . »(Produits de glycation avancée). Lorsque les «AGE» se forment, ils interagissent avec les protéines voisines et forment des liaisons pathologiques croisées (réticulations), qui provoquent le durcissement et la raideur des tissus. C’est le sujet du débat actuel, qu’en fait, aucune autre molécule n’a un effet aussi important et potentiellement toxique sur les protéines que les « AGE ». Les diabétiques produisent une énorme quantité d ‘«AGE», et ce significativement plus tôt dans la vie que les personnes en bonne santé, et ce processus perturbe complètement les organes dont le fonctionnement dépend de la flexibilité. Il est prouvé que les processus de glycation seuls conduisent à un « durcissement » des artères chez les diabétiques. Les « AGE » lancent une série de processus destructifs quand ils se lient aux structures cellulaires associées. Un des résultats est la production de 50 fois plus de radicaux libres. Donc, le diabète est en fait une maladie du vieillissement accéléré et une source des «AGE», dans ce cas les artères, le cristallin de l’œil et la rétine, les nerfs périphériques et les reins sont en particulier touchés. Empêcher la glycation signifie que les dommages accompagnés de changements inflammatoires et dégénératifs sont atténués. Les rats atteints de diabète, non traités par des inhibiteurs de glycation, présentent deux fois plus de dommages aux glomérules rénaux causés par les «AGE», en comparaison avec un groupe témoin qui a été traité par ces inhibiteurs.

Une supplémentation en inhibiteurs de glycation peut permettre de prévenir de nombreuses déviations qui accompagnent le processus de vieillissement. Étant donné que la carnosine comprend structurellement des sites que la glycation attaque, la carnosine doit être sacrifiée afin de protéger son objectif. La carnosine soutient également les voies protéolytiques, c’est-à-dire l’élimination des protéines endommagées, inutiles et souvent nocives.

Par conséquent, Karnozin Extra grâce à son effet anti-glycation est utile dans la prévention et le traitement des complications provoquées par le diabète, telles que la cataracte, la neuropathie, l’artériosclérose et l’insuffisance rénale.

Le chercheur J. Vinson (Université de Granton, PA, USA) a étudié la capacité de la carnosine à inhiber la glycation des protéines et la formation de l’AGE. Les résultats de cette étude ont montré que la carnosine a un effet antioxydant important in vivo. Bien que le mécanisme de l’inhibition soit encore obscur, la carnosine s’est avérée être antioxydante et / ou se lier aux sucres. Par conséquent, la formation des AGE et des produits d’Amadori est inhibée. Vinson a suggéré que la carnosine peut être utilisée comme médicament pour diminuer le taux de glycation dans les cellules.