Carnosine et maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique caractérisée par une perte progressive des neurones dopaminergiques dans la substance noire le pars compacta (SNPC). La maladie de Parkinson se manifeste cliniquement chez les patients par de graves symptômes moteurs, notamment un tremblement au repos incontrôlé, une bradykinésie, une rigidité et un déséquilibre postural.

La principale cause de cette maladie, au niveau des atomes, sont les radicaux libres et leurs métabolites toxiques qui détruisent certaines cellules du cerveau. H2O2 et TPA (peroxyde d’hydrogène et acétate de tétradecanoylphorbol) sont deux de ces radicaux libres qui peuvent détruire prématurément les cellules du cerveau. KarnozinExtra peut empêcher la formation de ces radicaux et ainsi protéger les cellules du cerveau contre les dommages.

Par ailleurs, les corps de Lewy au niveau du système nerveux central des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, accumulent une substance appelée α-synucléine, qui se produit pendant le stress oxydatif. La carnosine peut réduire le stress oxydatif et l’accumulation d’α-synucléine. Par conséquent, Karnozin Extra est recommandé comme traitement supplémentaire pour le traitement de la maladie de Parkinson, ainsi que pour sa prévention.

On pense que la dysfonction mitochondriale à la suite de dommages oxydatifs joue un rôle important dans la maladie de Parkinson. Il a été démontré que la carnosine diminue les dommages oxydatifs liés à la maladie de Parkinson.

La MPTP est une neurotoxine qui provoque les symptômes liés à la maladie de Parkinson (tremblement à court terme, perte de poids, rigidité, etc.). Une étude a révélé que chez les animaux, la carnosine (100 mg / kg pendant 14 jours) diminuait la gravité des symptômes induits par la MPTP. Cela correspond à des niveaux plus bas d’ hydroperoxydes lipidiques et de l’activité de la MAO B dans leur cerveau.

Des études ont montré que les patients atteints de la maladie de Parkinson ont souvent la glycéraldéhyde déshydrogénase endommagée, une enzyme importante trouvée dans le cortex frontal du cerveau. L’enzyme ainsi modifiée entraîne une diminution de la production d’ATP et une augmentation de la production de l’agent hautement toxique, le méthylglyoxal. La carnosine protège contre les dommages de l’enzyme glycéraldéhyde déshydrogénase.

Karnozin Extra favorise également l’équilibre protéique en diminuant le méthylglyoxal, qui est souvent élevé chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. La substance noire du cerveau (partie du SNC où est produite la dopamine) est sujette à la réaction avec le méthylglyoxal, en particulier en présence d’hyperglycémie. Cette réaction préjudiciable est empêchée par la carnosine.

La carnosine inhibe la toxicité du malondialdéhyde (MDA) dans les cellules neuronales et limite la formation de protéines carbonyles et la réticulation des protéines associées à la maladie de Parkinson.

La L-dopa est un médicament souvent utilisé pour maintenir les niveaux de dopamine chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.  Malheureusement, certains des sous-produits de la L-dopa sont neurotoxiques (par exemple ceux contenant des groupes aldéhyde). La carnosine neutralise ces composés toxiques et, par conséquent, est un complément fantastique à combiner avec le traitement par L-dopa. En fait, une étude a montré qu’une combinaison de la L-dopa et de carnosine (1,5 g / jour) améliorait un certain nombre de symptômes neurologiques, tels que la rigidité des mains et des jambes, et condusait à une meilleure mobilité. Cela correspond à une diminution des protéines carbonylées (endommagées) dans le sang.