Carnosine et troubles du spectre autistique

Les troubles du spectre autistique (TSA) sont des troubles neurodéveloppementaux caractérisés par des difficultés d’interaction sociale, des difficultés de communication et une tendance à adopter des comportements répétitifs. Cependant, les symptômes et leur gravité varient grandement dans ces trois domaines principaux. D’un point de vue plus général, les symptômes peuvent varier de relativement légers aux graves, et sont considérés comme très graves les cas où les comportements répétitifs et le manque de communication troublent la vie quotidienne.

C’était très excitant quand le Dr Michael Chez, un neurologue, a publié les résultats du traitement des troubles autistiques (autisme et syndrome d’Asperger). Depuis 2001, il a traité près de 1 000 enfants autistes avec de la carnosine. Il a constaté que, dans 80% à 90% des cas, l’état s’est significativement amélioré 8 semaines seulement à partir du début du traitement. Le docteur Chez prétend que la carnosine agit dans les parties frontales du cerveau, où ses effets rejoignent les effets des neurotransmetteurs agissant dans les parties profondes du cerveau.  Les résultats remarquables de ce traitement ont été confirmés par les parents d’enfants autistes, une semaine seulement à partir du début du traitement. Une amélioration a été observée dans la communication, le comportement et le contact social. Le traitement des dyslexiques par le docteur Chez a également montré une amélioration, principalement dans les compétences de lecture et le niveau d’attention. En plus des rapports sur le traitement de 1 000 enfants autistes, le docteur Chez a mené la recherche en double aveugle avec 31 enfants autistes avec des résultats similaires. Il leur a donné 400 mg de carnosine pure par jour et aucun effet secondaire n’a été observé.

La supplémentation orale par Karnozin Extra a entraîné des améliorations statistiques des comportements autistiques ainsi qu’une augmentation de la compréhension du langage. Bien que le mécanisme d’action de ce dipeptide ne soit pas encore connu, on pense qu’il agit sur la régulation des flux nerveux et sur le transfert des ions de zinc et du cuivre dans le cortex entorhinal.

Karnozin Extra peut améliorer la fonction neurologique ou agir comme un peptide neuroprotecteur.

La recherche, qui a été publiée en janvier 2007 dans la revue Psychological Science, a montré que les enfants dyslexiques ne peuvent pas filtrer les informations entrantes, ce qui rend difficile la création de centres mentaux pour identifier les sons des lettres et des mots. Les études ont été menées par le neurologue Zhong-Lin Lu (Université de Californie du Sud), sa collaboratrice Anne Sperling (Institut National de la Santé), psychologue Franklin Manis (Université de Californie du Sud) et le psychologue Mark Seidenberg (Université de Madison – Wisconsin).

Ces scientifiques croient que l’incapacité de la filtration des sons de l’environnement peut résulter d’un niveau anormalement bas du neurotransmetteur GABA, qui aide le cerveau à filtrer les informations non pertinentes. Karnozin Extra, entre autres, stimule la production de ce neurotransmetteur, protège le système nerveux central et a donc une influence positive sur la dyslexie.

Les parents d’enfants dyslexiques ont remarqué une amélioration de la lecture et une concentration plus élevée chez leurs enfants après quelques semaines d’utilisation de Karnozin Extra.

La source: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12585724