Carnosine – Informations de base

La carnosine est une substance 100% naturelle – une protéine, un dipeptide constitué de 2 acides aminés : la beta-alanine et la L-histidine. Elle est également appelée neuropeptide en raison de son rôle protecteur dans le système nerveux, en particulier dans le cerveau. Elle est naturellement présente dans l’organisme humain, alors que les plus grandes concentrations se trouvent dans les muscles squelettiques, le cœur, le cervelet et le cortex du cerveau. La carnosine exprime ses fonctions dans les tissus excitables, tels que les tissus musculaires et nerveux. Dans ces tissus, il est extrêmement important de maintenir le pH et la charge électrique appropriés. Les études effectuées jusqu’à présent montrent que la teneur en carnosine dans le corps humain dépend du sexe (le niveau est plus élevé chez les hommes), de l’âge (diminution de la concentration de carnosine avec l’âge) et du régime alimentaire (les personnes ayant un régime alimentaire végétaliens avaient une concentration plus basse de carnosine dans les muscles squeletiques)

En tant que complément alimentaire, la carnosine est disponible depuis des années. Cependant, elle n’est pas autant connue qu’elle devrait l’être, au vu des données scientifiques existantes.

Karnozin Extra administré « per os » (par voie orale) n’entraîne aucun effets négatif, il est compatible avec tout les traitements médicaux, n’interfère avec aucune substance connue et il est scientifiquement prouvé que la carnosine peut être prise par les enfants et même par les nourrissons. En ce qui concerne la prise de la carnosine par les sportifs, il est important de préciser que la carnosine n’est pas une substance dopante selon les données officielles de l’Agence mondiale antidopage.

Sachant qu’il s’agit d’une protéine naturelle absolument pas toxique, cela signifie que les personnes peuvent prendre des quantités de carnosine qu’ils souhaitent sans effets secondaires. Toute quantité non absorbée sera simplement éliminée du corps par l’urine et la transpiration.

La structure chimique de la L-carnosine (C9H14N4O3) :

Nom IUPAC : (2S)-2–3[(3-Amino-1-oxopropyl)amino]-acide propionique(3H-imidazol-4-yl)

Comment agit la carnosine ?

En restaurant simplement le fonctionnement normal du cycle cellulaire. Pour mieux comprendre le fonctionnement de la carnosine, il faut imaginer ce qui suit: chaque « moteur » a besoin d’un changement régulier d’huile, car au cours de son fonctionnement, diverses particules microscopiques (mais aussi plus grandes) provoquent l’apparition d’abrasions. L’huile contient des détergents qui dissolvent les particules. Lorsque tout le détergent est consommé, la quantité de particules de déchets augmente, endommage les surfaces internes lisses, le moteur perd de la puissance, jusqu’à l’arrêt complet de son fonctionnement. Le corps a également besoin d’une méthode efficace pour éliminer les déchets métaboliques, et ce sont, en général, les restes de structures protéiques détruites. Cette «boue protéique», si elle n’est pas éliminée, s’accumule dans les cellules et provoque un ralentissement du cycle de vie du fonctionnement cellulaire jusqu’à ce qu’il s’arrête complètement. Cela peut également perturber la division efficace des cellules et, peut-être même plus grave, permettre une potentielle reproduction de ces cellules anormales. Cela conduit à une augmentation de l’instabilité chromosomique, ce qui entraîne des changements dégénératifs ou des tumeurs malignes. Un autre résultat possible est le développement de cellules qui vieillissent, lorsque la cellule « usée » arrête la division. La carbonylation des protéines devient la principale cause de la mort cellulaire. La carnosine représente un facteur fondamental pour le maintient et la préservation des protéines intactes et saines, leur fonctionnalité et leur remplacement précoce.

Ces dernières années, augmente l’intérêt et l’attention donnée aux propriétés de la carnosine, qui est considéré comme la substance du siècle et devient la préparation médicale essentielle destinée aux personnes de tous âges, en particulier celles qui ont 40 ans ou plus. Des études sur la carnosine sont menées aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni, au Japon, en Scandinavie, en Russie et en Chine. Elle est recommandée par les spécialistes comme complément alimentaire important dans le retardement du processus de vieillissement. La carnosine a été étudiée par de nombreux scientifiques importants (Bruce Ames et son équipe de Berkeley, UCLA, l’un des plus grands experts dans le domaine de la biologie moléculaire).

Tous les compléments alimentaires de L-carnosine disponibles sur le marché sont-ils identiques ? (cliquez pour lire et en savoir plus)

Karnozin Extra est un produit qui surpasse de manière significative les antioxydants traditionnels, tels que la vitamine E ou le sélénium, qui ne sont pas aussi efficaces qu’on le pensait auparavant..

Les plus importantes caractéristiques de la carnosine :

  • Inoffensive, présente naturellement dans le corps humain et dans l’alimentation,
  • Effet anti-inflammatoire et anticancéreux,
  • Antioxydant universel et nettoyant d’aldéhydes,
  • Absorbe les effets toxiques des hydroxyles, superoxydes et peroxydes,
  • Protège les chromosomes (ADN) contre les dommages causés par les radicaux libres,
  • Empêche la peroxydation des lipides,
  • Inhibe significativement le processus de glycation (de manière naturelle)
  • Inhibe la formation d’AGE, protège les protéines des dommages causés par les AGE,
  • Empêche la réticulation des protéines,
  • Offre une protection multifonctionnelle aux protéines et aux phospholipides,
  • Protège les protéines contre les dommages causés par la carbonylation,
  • Inhibe le processus d’endommagement des protéines saines par leurs formes dénaturées,
  • Aide à recycler les protéines endommagées en protégeant les protéasomes,
  • Aide à maintenir la récupération normale des protéines,
  • A un effet positif significatif dans les troubles autistiques,
  • Protège les cellules du cerveau contre les dommages,
  • Protège les protéines du cerveau,
  • Agit comme neurotransmetteur,
  • Rajeunit les vieilles cellules humaines en culture,
  • Prolonge l’espérance de vie,
  • Protège contre les effets toxiques des métaux lourds, des chélates du zinc et du cuivre (effets positifs dans la maladie d’Alzheimer),
  • Empêche la formation de réticulations de la béta-amyloïde dans la maladie d’Alzheimer.

Dans la nature, la principale source de la carnosine est la viande rouge. Elle est généralement absorbée au niveau du tube digestif supérieur (dans le jéjunum), puis arrive directement par le sang aux muscles, au cœur, au cerveau et aux autres organes. Le plasma humain ne contient pas de quantités mesurables de carnosine, donc les analyses du sang ne peuvent pas être utilisées pour prouver son éventuel déficit. Cependant, la quantité de carnosine augmente dans le plasma en cas de blessures musculaires, ainsi cette quantité peut être utilisée pour détecter ces blessures.

Karnozin Extra est un produit très efficace contre le vieillissement, il possède de puissantes propriétés antioxydantes et neurotransmettrices et agit comme un capteur de radicaux libres. La carnosine inhibe la formation de groupes carbonyles, réduisant ainsi la formation de protéines non fonctionnelles. La carnosine augmente la capacité maximale de la division cellulaire, protège l’ADN de l’oxydation, bloque la glycosylation et réduit les produits de la glycation avancée (AGE), elle agit également comme un stabilisateur de la membrane cellulaire, et tampon intracellulaire.

La carnosine est synthétisée dans le corps à partir d’acides aminés, d’alanines et d’histidine par l’enzyme carnosine synthétase. Cette réaction a généralement lieu dans le cerveau et les muscles. Le deuxième groupe d’enzymes, appelées dipeptidases, fabrique de la carnosine dans le sang et les autres tissus.

La carnosine a une qualité particulière qui permet la régulation des processus cellulaires et enzymatiques quand ils sont « défectueux » : lorsqu’ils sont trop actifs, la carnosine les ralentit et lorsqu’ils ne sont pas assez actifs, elle les active. Par exemple, la carnosine montre des propriétés d’anti agrégation plaquettaire (fluidification du sang, afin de prévenir la thrombose) chez les patients avec une coagulation sanguine accrue et, à l’inverse, augmente la capacité de l’agrégation plaquettaire chez les personnes ayant des saignements excessifs.